Trois bonnes pratiques collaboratives pour le travail !

5 septembre 2018

3 min

Trois-bonnes-pratiques-collaboratives-pour-le-travail

« ​Le talent permet de gagner des matchs, mais le travail d’équipe et l’intelligence gagnent des championnats. »Michael Jordan.

Michael Jordan

Fondement de l’environnement de travail moderne, la collaboration a toujours apporté son lot de défis en raison de la complexité inhérente à la nature humaine. Les milléniaux sont partout, dans tous les milieux de travail, et ces derniers sont en constante évolution grâce à des équipes réparties dans plusieurs lieux, parlant des langues différentes, et avec un besoin d’instantanéité et de sécurité dans les échanges. Conséquence : les attentes pour une expérience de travail flexible n’ont jamais été aussi élevées ou nécessaires. Aujourd’hui, aussi bien au bureau qu’en mobilité, nos méthodes de communication ont évolué bien au-delà des attentes, et peut-être de notre compréhension.

 

La communication en milieu professionnel : un vortex sans fin

Imaginez la situation suivante : une réunion pour un projet au cours de laquelle une bonne idée survient. Une équipe pluridisciplinaire va alors se l’approprier et travailler sur le sujet. Une seconde réunion ou un brainstorming a lieu avec l’équipe entière et peu après, quelqu’un commence une discussion par email au sujet de l’exécution du projet déjà planifié. S’ensuit un nombre incalculable de messages alors que rien n’a encore commencé. Si cette situation vous semble familière, le temps du changement est venu. Malgré notre talent pour exposer et conceptualiser des idées complexes, nos compétences collaboratives ont parfois besoin d’améliorations. Serait-ce possible d’améliorer notre efficacité, d’optimiser les stratégies collaboratives et d’accélérer la productivité ?

 

La messagerie a tué le message

C’est bien connu que les emails de masse agissent en contradiction avec une communication efficace. De nombreuses startup ont lancé des applications, des offres SaaS, des plateformes de gestion de projets (comme Trello) et des services de stockage et de partage d’informations (comme Dropbox et Google Drive) pour une plus grande efficacité. Le problème est que cette tendance ne se concentre que sur des outils, masquant l’objectif commun de la collaboration: la créativité, la résolution de problèmes, le partage de connaissances et l’innovation. La vraie magie de la collaboration n’apparaissant que lors de la synchronisation de l’intelligence collective.

 

3 conseils pour collaborer efficacement en entreprise

  1. Rationalisez l’organisation de vos brainstormings

Choisissez une seule plateforme et assurez-vous que toute l’équipe l’utilise. Faire un brainstorming consiste à lancer des idées de manière désordonnée. Chaque membre de l’équipe doit pouvoir contribuer sans interrompre le processus, tout en étant transparent afin de savoir qui a fait quoi, en cas de besoin. Créez un groupe spécifique par projet où seules les personnes concernées pourront rejoindre les échanges.

 

  1. Facilitez le partage de connaissances

Aujourd’hui, nos smartphones nous tiennent informés en tout temps (et parfois même un peu trop souvent) et nos ordinateurs portables nous permettent de travail n’importe où. Stockez les informations importantes, les études, les comptes rendus de conférence, les briefings des clients et tous les documents susceptibles de stimuler l’intelligence collective de l’équipe dans un système décentralisé et accessible en tout temps. Assurez-vous que chaque participant puisse avoir accès à ses fichiers à distance et gardez une trace des progrès réalisés même lorsque vous êtes en déplacement.

 

  1. Transformez les valeurs au cœur de votre organisation

Les collaborations utiles découlent du partage de connaissances (signal), de la connexion à des idées, de l’empathie et de la confiance. Lorsque des actions à faible valeur se fondent dans l’arrière-plan (bruit), les participants s’engagent dans les discussions en cours. Une collaboration fructueuse signifie mettre en commun toutes les forces d’une équipe et se concentrer sur ce qui est important. Cela signifie également qu’il faut simplifier la communication pour ne pas perdre la vue d’ensemble.

Les outils numériques ont le grand potentiel de soutenir les qualités humaines et de favoriser les collaborations solides. Pour apporter des changements positifs dès maintenant, déterminez le degré de mobilité et de technicité de vos équipes et identifiez des ambassadeurs qui peuvent vous aider à mettre en œuvre de meilleures pratiques de collaboration.

Au final, nous demeurons une espèce sociable et nous devrions laisser la technologie faire le travail de base, afin de nous concentrer sur ce que nous faisons de mieux !

En savoir plus sur notre outil de collaboration SharePlace

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité