Zoom sur les méthodes de gestion de projet

14 septembre 2020

6 min

Zoom sur les méthodes de gestion de projet

Mener à bien un projet nécessite d’être bien organisé. Cela tombe bien, il existe de nombreuses méthodes de gestion de projet. Tout dépendra alors de vos objectifs, de vos attentes, de vos moyens, mais également de la personnalité des parties prenantes du projet.  

 

Nous vous proposons donc aujourd’hui un zoom sur les 4 principales méthodes de gestion de projet utilisées aujourd’hui. Comprendre les méthodes est primordial afin de faire le bon choix pour gérer vos projets.

 

La méthode de gestion de projet traditionnelle 

La plus classique des façons de gérer un projet consiste, aujourd’hui encore, à rédiger un cahier des charges très précis, avant de planifier, en amont, l’ensemble des tâches à réaliser et les livrables à produire. 

  

Le projet est alors géré à la lettre, en cascade : autrement dit chaque tâche suit logiquement la précédente, jusqu’à aboutir au livrable ou au résultat prévu.   

  

Dans cette vision traditionnelle de la gestion de projet, le rôle du chef de projet est essentiel. C’est à lui de s’assurer que les tâches s’enchainent sans accroc, que les délais soient bien respectés et que le résultat soit conforme aux attentes jusqu'à la fin du projet. 

 

 

Lire aussi : "Pourquoi utiliser un logiciel de gestion de projet ?"

 

 

Les méthodes agiles  

Force est de constater que la méthode traditionnelle est rigide et laisse peu de place aux imprévus. Il y est donc difficile de s’adapter aux impondérables, ou à de nouvelles exigences du client. Ainsi n’est-elle pas adaptée au travail, par exemple, sur des projets informatiques, pour lesquels les attentes du client ont tendance à évoluer au fur et à mesure du projet.  

  

Les méthodes agiles sont la solution. L’idée ? Découper le projet en phases de travail courtes et intenses : des sprints. Chaque sprint permet de faire avancer le projet, tout en s’adaptant aux nouvelles attentes du clients, qui sont nées du sprint précédent.  Le sprint suivant est lancé lorsque le précédent est réglé, le client suit l'avancement du projet à chaque étape, il est donc très impliqué. 

 

L'approche agile offre plusieurs avantages, le plus important est la flexibilité, la capacité d'adaptation, en fonction des nouvelles sollicitations du client, est fortement facilitée. Cela laisse place, également, à une meilleure gestion des coûts, en effet le budget peut être revu à chaque étape. De plus, la méthode agile développe la motivation des collaborateurs, puisqu'ils voient les tâches accomplies au fur et à mesure. 

  

Il existe plusieurs méthodologies agiles, qui proposent des déclinaisons différentes de ce modèle général : la méthode Scrum en est sûrement la plus connue. 3 rôles essentiels pour la mise en place de Scrum, il d'agit avant tout d'un travail d'équipe : le product owner est responsable du produit final qui doit répondre aux attentes du client et assurer que le produit livré soit fonctionnel, le Scrum master s'assure que la méthodologie Scrum soit correctement appliquée, et enfin l'équipe de développement qui réalise le produit. 

 

Lire aussi : "Comment travailler en mode agile ?"

 

La méthode du chemin critique 

Cette troisième méthode est avant tout basée sur le pragmatisme. L’objectif : trouver le chemin le plus rapide pour arriver au bout du projet. En effet, le dépassement de la deadline peut entraîner des pénalités financières, mais également de dégrader la relation avec le client. Il est donc fondamental de respecter les délais imposés et de savoir prioriser les tâches indispensables.

  

Cela consiste donc à lister les tâches absolument nécessaires, et à en estimer les délais d’exécution. Ces tâches, dites critiques, ne doivent surtout pas subir de retard, car cela décalerait l’intégralité du projet dans le planning établit 

  

Cette vision a l’avantage de permettre un suivi exact des avancées réelles par rapport aux prévisions.  Elle vous permet de déterminer les tâches essentielles du projet, celles que vous devez surveiller scrupuleusement afin de livrer le projet dans les temps et ainsi épargner les retards. Cela sera ainsi intéressant pour un projet dont l’échéance est courte.    

 

La méthode du lean management  

La dernière méthode de gestion de projet est particulièrement réputée. Le lean management est une philosophie née du toyotisme. Son principe repose sur l’amélioration continue et l’élimination des gaspillages, avec toujours en ligne de mire la maximisation de la satisfaction client.  

 

Fondée au Japon après la Seconde Guerre mondiale, cette méthodologie de gestion  promeut donc la production d’un travail de qualité, avec un minimum de temps, d’argent, et de ressources. Pour cela, il est essentiel de mettre en place une chasse au gaspillage au niveau du processus de production , mais également de pousser au maximum le développement des compétences professionnelles des employés, toujours dans l'optique d'optimiser les ressources de la société. Assurément la vision à adopter si vous avez des ressources très limitées, et des délais serrés !  

 

 

Bien sûr de nombreuses autres méthodes de gestion de projet existent : elles se comptent par dizaines. Il est impossible d’en déterminer une qui serait meilleure que les autres. Cela mérite donc que vous preniez le temps de vous poser les bonnes questions : que vous analysiez le fonctionnement de votre organisation, afin de définir quelle est la méthode qui correspond le mieux à votre entreprise et à votre projet, et de prendre le temps de maîtriser la méthodologie adéquate.    

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité